dimanche 10 juin 2012

Photos censurées par facebook




Il y a quelques semaines 3 de mes photos ont été censurées sur facebook.
Que dit donc son règlement, dans ces cas là ?  

 " Facebook ne permet pas la publication de contenus pornographiques et impose certaines limites sur l’affichage de contenu avec nudité corporelle. Nous souhaitons bien entendu respecter le droit que chacun devrait avoir de publier des contenus importants, qu’il s’agisse d’une sculpture du David de Michel-Ange ou de la photo d’un bébé contre le sein de sa mère. "
 http://www.facebook.com/communitystandards/  

WTF ? 
On s'accordera tous là dessus, force est de constater que ça ne veut strictement rien dire et que ce texte ne peut être issu que des lamentables restes d'un cerveau d'autiste en sa phase terminale de dégradation.  Pourquoi interdire la pornographie ? Quelles sont ces "certaines limites" ? Qu'est ce que la nudité non-corporelle ? Et surtout, qu'est ce qu'un "contenu important" et en quoi mes photos sont-elles moins importantes que celles représentant la bite de David ou un mioche contre les nibars de sa mère (on notera qu'ils n'ont pas cité "L'origine du monde", de Courbet", tableau "important" et  pourtant régulièrement censuré par facebook...) ?

Il y a quelques années facebook avait noté, dans son règlement, qu'il s'octroyait le droit de supprimer tout contenu qu'il jugerait "obscène". Face au risque de l'épineux retour du débat sur le concept "d'obscénité" (n'est obscène que ce qui est censuré, et non le contraire), il a préféré retirer ce terme. Pour le remplacer par celui, encore plus subjectif et bête, de "non-important".

Nous le savions déjà, nous évoluons dans un climat de censure facebookienne (kafkaïenne) parfaitement arbitraire et avec l'absence de justification qu'il implique. Mais je ne pensais pas qu'ils iraient jusqu'à supprimer des photos de gens où aucun organe sexuel n'est visible, où si le sexe est palpable, ce n'est avant tout que dans les yeux du public (à partir de là, que puis-je diffuser dans mes albums, exactement ??).  

Et quand je dis "ils", de qui s'agit-il ? Quel genre d'individu s'assied tant sur son amour-propre qu'il finit par devenir censeur dans un réseau social ? Ce personnage ne peut être rien d'autre qu'un sale rat, une mesquine petite limace trop contente du pouvoir qu' un inconscient, le premier peut être dans sa vie, a eu le malheur de lui transmettre, et de la soudaine légitimité accordée à sa psychose la plus retorde. 
Ce minable pet virtuel, ce qu'il hait le plus, ce que sa médiocrité ne peut tolérer, c'est l'art. Ce ne sont jamais les photos du beauf montrant son cul en soirée qu'il censure, non, ce sont les images de Courbet, d'Araki, d'Oshima (ces "pornographes") ou des jeunes photographes. 
Il faut l'imaginer fouiner dans nos profils, renifler la nudité, l'inventer même, compter le nombre de pixels de chair découverte et jouir d'un plaisir auquel ses rares et flasques érections ne lui permettent plus l'accès. Ce qu'il ne supporte pas, dans mes photos, c'est la beauté, la jeunesse des corps. Faut-il qu'il soit frustré ! Alors que les rumeurs circulent sur la possibilité que facebook devienne payant, moi, je dois oui, je paye, j'accepte de cotiser pour payer une putain de thérapie, camisole de force et électrochocs, à cette lie...!  

(Oui, je me sens mieux maintenant ;-) 

Photos censurées :